Membre de la SFIIC Section Française de l’Institut Internationale de Conservation

Expert près la Cour d’Appel de Chambéry, Patrick GOY s’est notamment formé à l’Ecole Boulle où il a été stagiaire de Pierre RAMOND.

Ses rééditions de meubles d’époque en miniatures ou grandeur nature , sont un bel hommage à ses maîtres . Ils témoignent aussi d’une qualité de conception et de détails comme essentielle à son métier : l’éducation de l’œil « au beau » à l’équilibre des courbes et à la multitude de petits détails qui forment le tout. Sans doute un héritage de son grand père , venu de Venise et descendant du Comte Jacomo de Zabarella à Padoue depuis 1120

Référencé par les Monuments Historiques, Patrick GOY a fabriqué des huisseries façon XVIII° pour l’abbaye d’Hautecombe, des portes remarquables pour les églises de Termignon, de Saint Jean de Maurienne et restauré plusieurs pièces majeures du patrimoine baroque savoyard . la plupart de ses commandes émanent de collectivités territoriales , de musées et surtout de particuliers rhonalpins.

Bien que ce métier soit dit « manuel » , Patrick GOY aime à rajouter qu’il nécessite aussi une implication forte « d’intellect » avec de sérieuses notions en dessin d’art , en histoire de l’art et des techniques anciennes , chimie et physique appliquée avant d’intervenir sur un meuble à rééditer « à l’ancienne » ou sur une pièce d’époque à conserver ou restaurer ; il faut produire des pièces maîtresses , un constat et un projet d’intervention , une étude technique détaillée en adéquation avec la déontologie de la profession et appliquant la Charte de la restauration de l’ICOM .